• ninatapie

L'opposition hongroise y croit encore

Dernière mise à jour : 31 mars

Mardi matin, le 29 mars, la coalition d'opposition au pouvoir hongrois, en lice pour les élections législatives, tenait un meeting dans la capitale. Retour en photo sur l'événement.



Plus que quelques jours avant l'élection ! Péter Márki-Zay, le principal opposant du Premier ministre Viktor Orbán, tenait ce 29 mars dans la matinée un meeting place Széll Kálmán.

Plusieurs candidats à la députation, issus des différents partis de la coalition, se sont également exprimés devant les curieux, les militants et les journalistes, nombreux sur place.

La foule de partisans, elle, n'était pas dense. A l'approche du jour J, Unis pour la Hongrie - le nom de la coalition - organise des rencontres de ce type un peu partout dans le pays. Les candidat·e·s sont très accessibles. Le public peut facilement nouer le dialogue.

Très éclectique, l'audience a écouté le leader de l'opposition s'exprimer dans un silence quasi religieux, interrompu seulement par des applaudissements enthousiastes.

Adam (22 ans) était engagé dans la campagne de Márki-Zay avant même que ce dernier ne se retrouve à la tête de la coalition. Il confie : « Dans ce pays où nous avons tant besoin de changement, je crois en ce candidat, à sa capacité à rassembler et à véritablement changer le système. »

Dans un coin, posées par terre, des pancartes anti-Orbán. Sur celle au premier plan, une photo du Premier ministre (à droite) et du Président russe (à gauche). Au-dessus est écrit : « La guerre avec son ami ».

Des sondages récents créditent la coalition du candidat de 39 % des intentions de vote. Le Fidesz, parti au pouvoir allié avec les démocrates-chrétiens, ne la devance que d'une courte tête, avec 41 %.


Nina Tapie


Pour en savoir plus sur Péter Márki-Zay



31 vues0 commentaire